Preloader Close

LIVRE D'OR

Écrivez un nouveau message dans le livre d’or

 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
143 entries.
Ibrahim Ibrahim from Douala wrote on June 14, 2024 at 7:55 am
J'ai eu la grâce et l'honneur de rencontrer la reine Merejah. Dès la première que je l'ai vu je l'ai aimé profondément car tout son être n'inspirait qu'ampur et félicité ce qui a fait d'elle la mère d'une multitude de gens à travers le monde. Je lui souhaite un doux repos et espère de tout cœur que son esprit poursuivra son œuvre à travers nous, ses enfants. Allez en paix chère mère. Je vous garde précieusement dans mon cœur. ❤️
Kim Azas Kim Azas from Grand-popo Bénin wrote on June 6, 2024 at 2:18 pm
Mes condoléances à tous les membres du mouvement. je n'ai pas de mots. Que Jah le céleste la reçoive. Elle au paradis prêt du saint Père. je passerai vous voir pour qu'en ensemble on programme un concert en fin d'année pour collecter des fonds pour l'association. so peace Kim Azas
Ras Adv Sipho Mantula Ras Adv Sipho Mantula from Azania/ South Afrika wrote on May 23, 2024 at 10:48 pm
InI re-member when we meet in early 2000 during the Bob Marley celebration in Azania,in Soweto and we had many reasoning and what a humble Soul and spirit she had and always embracing .
Cyril REMUS-Eap (Kongo Bongo) Cyril REMUS-Eap (Kongo Bongo) from Paris wrote on May 23, 2024 at 7:51 pm
Chère mère, C'est avec une profonde émotion que je prends la plume aujourd'hui pour rendre hommage à la femme extraordinaire, une mère dévouée et aimante, qui a joué un rôle essentiel dans nos vies. Votre amour inconditionnel et votre dévouement sans faille pour vos enfants ont toujours été évidents. Vous avez non seulement élevé vos enfants mes sœurs et mes frères avec soin et tendresse, mais vous avez également toujours trouvé le moyen de parler de moi, leur grand frère, avec un respect et une affection qui m'ont profondément touché. Votre sagesse et vos conseils avisés ont guidé vos enfants à travers les moments difficiles et les ont inspirés à devenir les personnes exceptionnelles qu'ils sont aujourd'hui. Vous avez inculqué des valeurs de respect, de travail acharné et de compassion, et pour cela, je vous en suis éternellement reconnaissant. En tant que grand frère, j'ai toujours ressenti votre soutien et votre encouragement. Votre façon de parler de moi à vos enfants, mes sœurs et mes frères, avec tant de bienveillance et d'admiration, a renforcé les liens qui nous unissent et a créé une véritable famille, soudée par l'amour et le respect mutuel malgré la distance entre la Métropole et la Guadeloupe à l’époque de notre enfance mais aussi entre la France et L’Afrique ses dernières années. Aujourd'hui, nous célébrons votre vie et votre héritage, reconnaissants pour tout ce que vous avez accompli. Votre mémoire vivra toujours dans nos cœurs, et nous continuerons à honorer votre héritage en perpétuant les valeurs et les enseignements que vous nous avez légués. Avec toute mon affection et ma gratitude, la plus sincère je vous aime pour toujours.🕊️ ❤️ Kongo-Bongo Cyril REMUS-EAP
SISIMA SISIMA from KARUKÉRA wrote on May 22, 2024 at 9:54 am
C’est une longue histoire d’Amour qui a débuté, il y a plus de quarante ans à la Porte de Vanves, qui a continué en Guadeloupe puis en Afrique. Il n’y a pas si longtemps de cela, Mère Jah, nous nous sommes retrouvées sur la terre du Bénin et nous projetions de nous revoir cette année. Mère NATURE en a décidé autrement, Des souvenirs avec vous Mère Jah sont innombrables mais je garde en mémoire nos retrouvailles récentes dans la partie centrale de KÉMET. À Douala, j’étais très fière d’être à vos côtés. Nous avons partagé des moments agréables. Nous avons même dansé, au rythme du reggae. « Africa Unite » Nous étions toutes les deux, comme seules, pourtant au milieu d’une importante foule. Durant les 5 heures de transport qui nous ont ensuite conduites à Yaoundé, nous avons refait le Monde, échangé sur nos expériences et surtout beaucoup ri. Nous avons tellement rigolé de bon cœur au point d’agacer le chauffeur vu que nous étions juste derrière lui à la première rangée. Mère Jah ! J’ai eu cet honneur de marcher avec vous sur les traces de votre enfance et de rencontrer les membres de votre fratrie. Nous avons pris plaisir à nous promener à pied dans les rues de la Capitale. Merci pour ces moments. Merci pour toute la sagesse qui vous caractérise Merci pour le Féminin « sacrément » Inspirant que vous avez été pour bon nombre d’entre Nous. J’ai découvert le mot finitude dans un écrit de l’aîné P. Rabhi et, à chaque « grand Départ », je ne peux m’empêcher de penser à ce terme qui, dans sa définition, voudrait que l’Être soit fini du moins dans son aspect charnel. Mais Bigaro Diop est là pour nous suggérer plutôt d’écouter plus souvent les choses que les Êtres… « Écoute plus souvent les choses que les Êtres La Voix du Feu s’entend, entends la Voix de l’Eau. Écoute dans le Vent le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des Ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis » Oui je choisis de croire que ce n’est pas FINI. Je veux croire qu’il s’agit seulement de cette TRANSITIION qui permet la libération de l’Étincelle Divine qui anime toute créature. Aussi, je remplace le conventionnel R.I.P. par un R.E.V. (Reste En Vie). Mère Jah Eve Jah ! Vous Nous devancez de l’autre côté. Puissent nos Devanciers vous accueillir et vous réserver la place honorable que vous méritez. Bonne Traversée et on se dit à tout moment. Père Jah, j’aurais tant voulu être à vos côtés… Jah Ôjah, Jah Fajah, Jah Wajah, Jah Comjah et tous les Ti-Jah Nous sommes ensembles ! Sisima